Les études montrent qu’il y a généralement une sous-déclaration des effets secondaires de 1 à 10 %. Malgré cela, le ministère de la Santé d’Allemagne reconnait un effet secondaire grave toutes les 5 000 injections (et non par personne). Les données de pharmacovigilance de la Norvège montrent un effet secondaire grave toutes les 2 000 injections (1 sur 600 avec AstraZeneca).

Pendant ce temps, au Québec et au Canada, tout semble bien aller. Pourtant on sait que ce n’est pas le cas comme le montre notre rapport sur les effets secondaires publiés à l’été 2021. L’extrême rigidité des autorités et des professionnels de santé, liée au fait que très peu de monde sait qu’il est possible de faire une déclaration, expliquent cet état de fait.

 

Témoignages et groupe de parole

 

Nous lançons donc ici un appel aux victimes d’effets secondaires afin de recueillir un maximum de témoignages. Il est essentiel que votre voix soit entendue. Si nous réussissons à recueillir de nombreux témoignages, les choses pourront peut-être changer.

Si vous hésitez, ne vous sentez pas prêt à partager votre histoire publiquement (nous vous promettons l’anonymat si vous le souhaitez), nous proposons aussi des groupes de parole, qui vous permettront d’échanger et de partager avec des personnes elles-aussi victimes de la vaccination. 

Nous vous invitons donc à remplir le formulaire ci-dessous vous permettant de nous raconter votre histoire ou de vous inscrire à l’un de nos groupes de parole. 

Racontez-nous votre histoire en complétant ce formulaire :

Formulaire sur les effets secondaires de la vaccination

8 + 8 =

Forum

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi partager votre histoire sur ce forum, qui permet de montrer que de nombreuses personnes sont victimes d’effets secondaires.

 

Enfin, il existe d’autres ressources comme ce groupe Telegram ou ce site américain.

Vous n’êtes pas seul!